Festi Glory & Praise, Une soirée réussie

Copyright © Jones PYRAM

Eh oui, encore une fois c’est sous ce thème que le psalmiste Kensley ALEXANDRE organise la 2ème édition de son festival au palais municipal de Delmas, ce dimanche 8 avril dans l’après-midi.

Une cour remplie avec des adorateurs, et soudainement, une pause musicale est imposée  aux  musiciens qui jouaient éperdument mais la raison était bonne : Il était l’heure d’inviter la présence du roi de gloire. Étonnamment, c’est Kensley qui a assuré cette partie pour céder sa place à  l’homme du micro Erick Jura accompagné de deux belles fleurs Mirlanda LINDOR et Stéphanie CHARLES, à titre de MC pour cette belle soirée de louange à L’Éternel.

Le groupe Impact adoration a amorcé ce grand festival, en gratifiant le public d’un très bon morceau titré Alelouya ou sen. Et Elishama Freedom a enchaîné dans un  Alelouya mwen jwen Jezi.

Le public était à son euphorie avec Neg Chenet la en dépit du retard de la chorale DEG. Rentrée en slamant, cette dernière était enfin arrivée et a comblée une fois de plus les attentes de son public.

De la musique à la danse, le groupe Worship Dance a charmé l’assistance par une très belle chorégraphie à l’aide d’une musique évangélique intitulée  Li fè’m gras, certainement Dieu leurs ont fait grâce!

Puis le tour de Gospel Kreyol, Fr Roody et Shekinah. Ils ont gratifié le public de très bons morceaux:  pakèt mwen mare, ou se sel nesesite’m , Que tous ceux qui respirent louent L’Éternel , ont été parmi les chansons qui ont non seulement proclamé la gloire de Dieu mais surtout qui ont fait bouger le public.

Psaumes 23, j’ai soif de ta présence, Pa gen tankou’w, se yon kesyon de gras, Ou fè’l vre, ce sont ces titres qui nous montent vers le trône de la grâce avec le pasteur Gary ST HUBERT.

D’autres artistes et groupes musicaux comme Elysée JOSEPH, Lig Evanjelik lari a, Les Séraphins du Seigneur et ses danseurs, Rachelle DEMOSTHENE accompagné de Be dance et Marc G. MENARD ont apporté des notes particulières à cette soirée de louange et d’adoration.

L’un des moments les plus forts de ce festival a été la montée sur scène de Kensley ALEXANDRE, le psalmiste avec son coeur d’adoration, a emmené l’auditoire devant le Seigneur avec trois beaux titres pou tout tan ou te banm Lavi, mwen kwè nan ou, ou se tout pou mwen.

Papa’m konnen’m la, gade’m la toujou, m’paka gade sou ou, wi m’deside, anba gras la, Segnè m’nan menw, se louwe map louwe , Enfin Ti Bob de Nazareth impatiemment attendu par la foule, invite le peuple de Dieu à louer. Il parvient même à changer l’ordre des choses en laissant la scène pour aller retrouver son public euphorique.

Si tous les autres n’avaient pas reçu de présents, la présence de Marc G., Kensley et Bob n’était pas jeter aux oubliettes parce qu’ils étaient récompensés par de très bons portraits.

Pour une 2eme édition, Festi Glory and Praise a conquis son public. L’assistance est repartie satisfaite vers 22 heures en oubliant sans nulle doute les deux heures de retard de la soirée. On ose croire qu’ils sont pardonnés. Alors doit-on espérer une troisième édition?  Il n’est que d’attendre.

Leave a comment